Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Arçais, Petite Cité de Caractère

Nature Béatrice - Conseillère en séjour Par Béatrice - Conseillère en séjour, le 16 mai 2014

Bienvenue dans ce charmant village au cœur du Marais poitevin.

Je vous invite à découvrir ce village typiquement maraîchin qui se situait il y a quelque 2000 ans à l’embouchure de la Sèvre Niortaise. Ce lieu chargé d’histoire se dévoile aux visiteurs qui prennent le temps d’arpenter ses ruelles et canaux dans un décor pittoresque et calme.

Pour commencer, entrez dans le village et débutez votre visite par la place de l’église au centre du bourg. Sur cette place se trouve l’ancien bureau de poste et plusieurs échoppes de produits régionaux, souvenirs et d’artisanat d’art. Face à l’Office de Tourisme qui abrite une exposition de vieux outils et matériels de pêche, vous trouverez un premier panneau d’information vous expliquant les différentes étapes du développement d’Arçais. Au temps où la barque rythmait la vie des maraîchins.

A partir d’ici, deux parcours de randonnée pédestre de 3 et 7 kms vous permettront de découvrir les particularités de ce village.

Descendez sur le port, vous y apercevrez deux grues en bois disposées à chaque extrémité. Elles servaient à sortir le bois qui était extrait du marais en le tractant en train de bois. Puis il était hissé sur des charettes afin de l’acheminer vers les différentes scieries du village et alentours en empruntant le chemin du Charret.

Vous serez également surpris par cette étonnante bâtisse qui surplombe le port. "Le Logis" comme on l’appelle, est en fait une demeure Napoléonnienne construite en 1829 par un ancien officier de Napoléon. Il préféra construire sa maison sur le port pour son accès au marais ce qui lui permettait le stockage du vin, du bois, des mogettes et autres marchandises.  Cette période était prospère et le commerce intense.

Mais surtout, il souhaitait faire profiter aux habitants du centre du village de ses loges qu’il louait à prix modique afin d’y déposer outils et marchandises. En effet, ceux-ci n’avaient pas la chance d’avoir un accès direct à l’eau donc cela leur rendait bien service. Cependant, il réservait deux loges pour le relais de Poste qui permettait l’entretien du matériel et le repos des chevaux.

Cet accès à l’eau était essentiel aux habitants car chaque propriétaire de maison possédait également une parcelle de terre dans les marais. Pour la cultiver ou y déposer ses bêtes aux pâtures, l’usage de la barque était indispensable. Près de 40 kilomètres de canaux parcourent la commune d’Arçais, permettant ainsi de circuler à travers 1000 hectares de Marais Mouillé (zone inondable). C’est pourquoi, vous remarquerez plusieurs petits ports (Cheusse et la Planche) lors de vos déambulations dans le cœur du bourg. Ces petits ports rentraient un peu dans le village et étaient desservis par des venelles étroites qui en permettaient l’accès. Ces passages étaient de la largeur d’une brouette et devaient impérativement rester dégagés pour faciliter la circulation.

Aujourd’hui, certains propriétaires ayant acquis les maisons de chaque côté de certaines venelles en ont fermé l’accès. Ce qui aurait été source de conflit et procès auparavant !

Si vous continuez sur la droite en empruntant le chemin de halage, vous découvrirez une architecture vraiment intéressante. Ces maisons construites sur la pente érodée de l’ancienne falaise sont remarquables par leurs toitures en une seule déclivité. Sur la partie haute se trouvait l’espace habitable de la maison, au centre une partie ouverte permettant le stockage de matériel agricole et sur la partie basse, l’étable qui abritait toujours une ou deux vaches, essentielles à la vie du maraîchin pour leur bon lait. Et bien sûr, « la caisse à fumier » sous les fenêtres de l’étable ou "bouaites", qui servaient à faire passer le fumier dehors lors du nettoyage de celle-ci.

Maintenant, imaginez les marchands tirant leurs barques ou gabares pleines de marchandises diverses et variées, longeant ce chemin qui leur permettait de rejoindre la Sèvre Niortaise située à 1,5km du port. En fait, comme une rocade, les Biefs de la Taillée et Minet permettaient la jonction avec la Sèvre, ce qui facilitait la circulation fluviale dans les deux sens. Ils pouvaient ainsi rejoindre aisément Niort qui a abrité pendant fort longtemps le plus grand marché couvert du royaume de France ; ou La Rochelle, un des plus grands ports de la côte ouest. C’est d’ailleurs par ces voies fluviales que sont arrivés les mogettes, pommes de terre, tomates ou peupliers. Tout comme les ragondins que l’on élevait pour la viande et la peau ainsi que l’hermine ou le vison.

Le village d’Arçais a la particularité d’offrir un panel très complet tant au niveau de son architecture : patrimoine paysagé et bâti, que par sa faune et sa flore préservées.

Les amoureux d’histoire et de nature y trouveront une richesse culturelle qui fait désormais de ce village et son environnement une destination phare. Il fait en effet partie du Marais poitevin, l’un des 41 grands sites classés de France !

A pied, en vélo, en barque ou canoë, venez parcourir ses chemins qui vous entraîneront dans une atmosphère inoubliable où petits et grands se ressourceront. Au printemps, la douce lumière tamisée par les bourgeons en fleur des frênes têtards, saules pleureurs et aubépines vous émerveillera. En été, la douceur qui règne sur les conches, biefs et rigoles vous enchantera. En automne, les couleurs chatoyantes des feuillages vous transporteront dans une ambiance calme et sereine. Et l’hiver, la brume à mi-hauteur dans les parcelles inondées vous donnera l’illusion d’être dans un paysage hitchcockien. 

Quoi qu’il en soit, un seul mot d’ordre, PROFITEZ de cet espace verdoyant et naturel en le respectant comme il se doit. Et surtout, VOTEZ pour Arçais à l’occasion de sa nomination dans l’émission « Le village préféré des Français », avant le 22 mai. Cela permettra d’avoir un petit coup de projecteur qui le valorisera et le fera connaître au plus grand nombre.

J’espère avoir l’occasion de vous voir prochainement dans notre beau village.

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Français
  • English