Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

De Niort vers le Nouveau-Monde grâce à Teciverdi

Curiosité Alexandra - Responsable Communication Par Alexandra - Responsable Communication, le 24 juin 2014

Teciverdi, le festival bisannuel que nous attendons patiemment, aura lieu cette fin de semaine à partir de jeudi (du 26 au 29 juin). "Migrations" est le thème retenu cette année par la Ville de Niort. Le parrain de cette 3ème édition est Mathias Enard, écrivain et traducteur niortais d’origine qui a migré lui aussi pour s’établir à Barcelone et Berlin.

Le phénomène des migrations est commun à l’Humanité, au règne végétal, animal, à l’art… On pourrait en parler des heures durant… Le temps de ce festival, nous pourrons donc migrer d’un stand à l’autre, de découvertes en découvertes… à travers Niort.

Le programme de Teciverdi est riche et alléchant ! En le parcourant, mon attention s’est portée sur une conférence musicale originale intitulée "De Niort vers le Nouveau-Monde". Rendez-vous dimanche à 16h30, dans les jardins du Moulin du Roc sous la glycine pour écouter Marguerite Morisson, du cercle Généalogique des Deux-Sèvres, accompagnée à la guitare de Christine Authier, auteur-compositeur-interprète deux-sévrienne.

Marguerite est passionnée de généalogie et est responsable des recherches généalogiques et des relations avec le Québec. Elle vous racontera l’histoire de tous ces pionniers qui ont émigré vers cette terre promise.

Il ne faut pas oublier que le Canada, sous Louis XIV, était une terre stratégique à défendre, une terre de missions, une manne financière avec le commerce des peaux…

Marguerite est intarissable sur le sujet. D’abord "Les filles du Roy". Premier contingent de 60 femmes parties en 1663 du port de la Rochelle ignorant tout de leur future destinée : devenir les mères fondatrices du Québec. Marguerite évoquera le parcours de Catherine Fièbvre, la seule niortaise du contingent non dotée, à l’âge de 17 ans, qui navigua sur "L’Aigle d’or" pendant 3 mois. On apprendra que cette femme s’est mariée 2 mois après son arrivée avec un vendéen parti quelques années plus tôt et de cette union naîtront 13 enfants…

Viendra aussi l’histoire de ces engagés sous contrat, souvent des artisans, laboureurs, de ces religieux, de ces soldats qui s’embarquaient pour lutter contre les iroquois mais aussi de ces migrants volontaires (comme la famille Gobeil qui occupait la ferme de Chey à Saint-Liguaire) qui partaient pour une vie meilleure.

Des histoires fantastiques parfois inimaginables qui nous feront voyager vers le Canada en écoutant aussi la  douce voix de Christine. Elle nous interprètera 5 chansons de son spectacle "Les Cailloux du Saint Laurent", écrit après 2 années de vie au Québec.

Alors à dimanche ?

Commentaires

Bonjour,

Je suis très intéressée par ce sujet "Migrations" et je n ai malheureusement pas pu assister au festival de l année dernière, dommage.

D autres événements auront-il lieu à ce sujet dans l année à venir ? Peut-être le Cercle de Généalogie des Deux-Sèvres donnera-t-il de nouvelles conférences ?

Cordialement,

Agnès du blog addgenealogie.blogspot.com/

Re : De nouvelles conférences sont-elles prévue ?

Nous ne sommes pas au courant des manifestations à venir sur ce thème. N’hésitez pas à consulter régulièrement notre agenda pour vous tenir informée.

Le vaisseau "l aigle d or"

Les recherches que j ai faites sur le nom du vaisseau ayant transporter les premières "filles du Roi" m ont amenées à penser que ce n est pas sur "l aigle d or" mais à bord du "le Phoenix de Flessingue" qu elles ont fait la traversée, en bien moins de temps donc.
Je me suis basé sur les conséquences physiopathologiques des avitaminoses multiples liées aux carences alimentaires d un aussi long trajet (celui de l aigle d or): scorbut, stérilité, décès.
J ai présenté ce travail au cercle généalogique Vendéen où je suis adhérent.
En lui-même, le livre remarquable d Yves Landry "Les Filles du Roi au XVII siècle" contient la réponse avec le travail qu il a fait.
Ces merveilleuses femmes ont en moyenne plus d enfants qu en France. Elles déclarent une maternité rapidement après le mariage.
Cela ne correspond pas à des femmes carencées en vitamines A, C et E.

Tout ce qui se fait sur la Nouvelle-France m intéresse. J espère pouvoir aller à la conférence.
Cordialement.

Didier OUVRARD

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Français
  • English