Version imprimable

Current Size: 100%

La Nuit européenne des musées

Famille Frédéric - assistant base de données et TIC Par Frédéric - assistant base de données et TIC, le 17 mai 2018

Pour cette 14ème édition, les musées Bernard d’Agesci et du Donjon vous accueillent le samedi 19 mai, de 19h à minuit. L’occasion de (re)découvrir ces lieux dans une ambiance toute particulière !
Avant de vous inviter à arpenter nuitamment le dédale de leurs diverses salles et histoire d’accroître votre désir d’apprendre, laissons la parole à Laurence Lamy, directrice du service Musées, afin qu’elle vous en dévoile un peu plus.

Laurence, pouvez-vous, en quelques mots, nous présenter le concept de la « Nuit européenne des musées » ?
La Nuit européenne des musées a été créée en 2005 par le Ministère de la Culture et de la Communication. Elle rassemble plus de 2 millions de visiteurs chaque année. Durant l'événement, toutes les manifestations proposées par les musées participants sont gratuits toute la nuit. Une occasion d'avoir une autre approche du patrimoine et des monuments de sa ville en nocturne, plus ludique.

Quel en est l’objectif principal ?

Un large éventail de musées, situés aux quatre coins de l'Hexagone, ouvriront leurs portes gratuitement pour des visites de leurs expositions et collections. A cette occasion, des animations originales telles que des illuminations, des concerts, des ateliers, des conférences, des spectacles, des visites guidées, des jeux seront proposées. Cette 14ème édition de la Nuit européenne des musées s'inscrit dans la programmation de l'Année européenne du patrimoine culturel et a ainsi pour objectif de révéler la dimension européenne de l'histoire des arts et des collections des musées. Parmi les milliers d'événements proposés le samedi 19 mai au soir jusqu'à la tombée de la nuit, les musées Bernard d’Agesci et du Donjon de la Communauté d’Agglomération du Niortais sont acteurs.

Votre programme est dense et varié. Quels en sont les temps forts au musée Bernard d’Agesci ?

Nos deux musées communautaires seront ouverts gratuitement de 19h à minuit. Les temps forts seront nombreux. Nous donnons un intérêt particulier sur cette soirée à des restitutions de travaux réalisés :
- par des élèves du lycée de la Venise Verte qui ont voulu en savoir plus sur les origines du club de football « Les Chamois Niortais ». Ils ont mené l’enquête et réalisé un webdocumentaire pour une découverte interactive du site Boinot, friche à valeur patrimoniale et laboratoire d’un développement urbain durable.
- par des élèves du lycée Jean Macé qui ont suivi les différentes étapes de restauration du portrait d’Eléonore Desmier d’Olbreuse.

Dans le cadre de l’exposition « Art de faire, faire de l’Art », qui montre l’excellence des savoir-faire, nous notons la présence de Joël Laplane, luthier et maître d’art, pour un concert de guitare et une rencontre autour de ses instruments, des visites guidées de l’atelier de restauration de peintures et arts graphiques, un accrochage autour de planches de BD sur le thème « Citoyenneté et handicap ».

Tout au long de la soirée, nos médiatrices vous surprendront au hasard d’une vitrine, au détour d’une sculpture, d’un tableau pour un clin d’œil, des « clins d’arts ».

Afin d’inciter l’envie, pouvez-vous résumer la présentation du portrait d’Eléonore Desmier d’Olbreuse, baptisée « la grand-mère de l’Europe », une œuvre restaurée par votre atelier ?
Eléonore Desmier d’Olbreuse, née en 1639 au château d’Olbreuse (commune d’Usseau) et épouse du duc de Brunswick-Lunebourg-Zell, électeur de Hanovre, accueille, en 1685, dans son duché, toute la noblesse protestante poitevine inquiétée. Par le jeu des mariages, sa descendance est présente dans dix-sept dynasties européennes, d’où son surnom de « grand-mère de l’Europe ».
Un portrait original est conservé en ce jour au château-musée à Celle (Allemagne). Le musée Bernard d’Agesci possède une copie réalisée par Louis Toutant en 1910.
Nous venons de réaliser la restauration de cette copie.
Le projet s’enrichit d’une dimension éducative, car le musée a proposé aux élèves d’une classe du lycée Jean Macé à Niort de suivre la restauration de l’œuvre ce qui leur permet non seulement de comprendre une œuvre (son origine, son sujet, sa composition, son iconographie, sa conservation), de découvrir le métier de restaurateur et de se familiariser avec le monde des musées.

Amis visiteurs, notez également dans votre agenda la participation active à ce grand rendez-vous :
- Du musée des Tumulus de Bougon
- Du musée de Rauranum à Rom.

A samedi !

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Français
  • English