Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Le brûlinois Baptiste-Paul Grimaud (1817, Brûlain-1899, Paris), modernisateur du jeu de cartes

Curiosité Frédéric - assistant base de données et TIC Par Frédéric - assistant base de données et TIC, le 02 décembre 2016

Cette semaine, l’Office de Tourisme vous livre le troisième article de sa série de portraits de personnalités locales ayant marqué de leur empreinte l’histoire nationale.
Le personnage, que nous croquons aujourd’hui, s’appelle Baptiste-Paul Grimaud, modernisateur du jeu de cartes.

Brûlain, village natal de Baptiste-Paul Grimaud

Brûlain est au XIIème siècle aux mains des Lusignan. En 1716, la paroisse compte 43 métairies. Le subdélégué Laurent Chebrou écrit dans son Etat de l’élection de Niort : « On y élève quantité de brebis, beaucoup de juments poulinières, la plupart propres pour le carrosse... On y trouve les plus beaux haras de chevaux et de baudets de toute la province ». La commune a vu naître en 1817 Baptiste-Paul Grimaud, qui fait installer dans le bourg une pompe et un lavoir, dote la bibliothèque municipale de nombreux ouvrages.

De Niort à Paris

Son père, Paul, est garde-champêtre à Brûlain, un poste obtenu en tant que sous-officier retraité à la suite de blessures de guerre napoléonienne. A sa sortie de l’école, Baptiste-Paul est au service d’un entrepreneur de roulage à Niort, puis monte à Paris à 23 ans comme commissaire de roulage (transporteur de marchandises).

Grimaud, modernisateur du jeu de cartes

A Paris, il s’associe avec les fabricants de cartes à jouer Martineau et Bourru qui lui cèdent l’affaire en 1852. La société Grimaud et Cie est né ! Il invente la carte réversible avec le portrait à 2 têtes et modernise le jeu de cartes en déposant des brevets. Il rachète les modèles de cartes de la célèbre imagerie d’Epinal et est détenteur d’une grande part du capital de son plus important concurrent, la fabrique Camoin de Marseille. Ses successeurs sont ses neveux, les frères Marteau. Grimaud sera inhumé au Père Lachaise.

Le bessinois Jean Richard alias « commissaire Maigret »
dans notre dernier numéro !

Crédits photos : « Jeu de cartes Grimaud » (Grimaud), « Le bourg de Brûlain » (OTNMP - 2014), « Le blason des Lusignan sculpté sur le chevet de l’église de Brûlain » (OTNMP - 2015), « L’église Saint-Martin de Brûlain » (OTNMP - 2014) et « La mairie-école de Brûlain » (OTNMP - 2015).

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Français
  • English