Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Sauter en parachute à Niort, c’est Démenciel !

Expérience Julien - Animateur web Par Julien - Animateur web, le 07 octobre 2014

Démenciel Parachutisme. Un jeu de mots bien trouvé pour nommer cette entreprise niortaise de parachutisme. Démence (familier) : conduite peu raisonnable, insensée, extravagante (source larousse.fr). Alors oui, peut-être que c’est insensé de se jeter dans le vide à 4000 mètres d’altitude ! Mais ici, à l’aérodrome de Niort Marais poitevin, l’équipe de Démenciel Parachutisme est constituée de moniteurs qualifiés et expérimentés, qui nous font partager leur passion en toute sécurité et dans la bonne humeur.

Samedi 4 octobre, 14h. J’ai rendez-vous à l’aérodrome pour faire le grand saut et célébrer un anniversaire. C’est en effet aujourd’hui que le club niortais Envol Niort Parachutisme fête ses 60 ans. Créé en 1954 par Maurice Sauvé, ancien parachutiste militaire qui a participé au Débarquement en Normandie dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, le club s’appuie aujourd’hui sur le partenaire privé Démenciel Parachutisme pour la direction technique des séances de sauts. Ensemble, ils assurent près de 5000 sauts par an, tous les week-ends de mars à novembre.

Je rentre dans le hangar de Démenciel où il y a déjà beaucoup de monde. Je suis accueilli par Cris qui me fait remplir ma feuille de renseignements et me donne les premières instructions. Le tutoiement est de rigueur. Ils savent mettre à l’aise chez Démenciel Parachutisme !

Je suis ensuite amené à rejoindre Alex, qui sera mon moniteur et partenaire pendant le saut. Je ne le connais pas mais j’ai déjà une entière confiance en lui ! Avec Camille, qui réalise également son premier saut en tandem, nous sommes briefés par Alex qui nous explique les différentes étapes du saut tout en nous équipant du harnais. Pas le droit de lâcher les mains du harnais jusqu’à ce que l’on y soit autorisé par une tape sur l’épaule durant la chute libre, jambes repliées vers le haut... On enregistre toutes les positions dans notre tête. Alex s’équipe enfin du parachute tandem et procède aux dernières vérifications du harnais.

Nedge nous appelle ensuite au micro. C’est l’heure ! On se dirige vers l’avion, un Pilatus, piloté par Fred, le chef pilote. Nous sommes 8 au total à embarquer, on se serre, et c’est parti pour le décollage. Pendant environ 15 minutes, on monte dans le ciel niortais, on admire la vue, aperçoit la ville de Niort, la place de la Brèche, le Donjon, le stade René Gaillard (où Alex m’assure que les nancéiens viendront battre les Chamois le 1er novembre !)… Alex me redonne les différentes étapes et explications pour le saut et attache mon harnais à son parachute. On se tape dans les mains avec les autres parachutistes : 4000 mètres, nous y sommes ! On ouvre la porte de l’avion, Alex m’indique de me tourner vers l’extérieur et de mettre mes pieds sous l’avion. J’ai les pieds dans le vide, les mains accrochées à mon harnais, les lunettes bien serrées autour des yeux… Je laisse le contrôle au moniteur derrière moi. Je suis totalement dépendant de lui. Ca y est, on tombe !

La sensation est extrême, un vrai moment d’extase. Je n’ai pas l’impression d’aller vite mais on chute tout de même dans le vide à près de 200 km/h ! Après 50 secondes de chute libre, Alex ouvre le parachute. On est un peu secoué car on passe en quelques secondes d’une grande vitesse à quasiment du sur-place. La descente prend alors des allures de promenade toute tranquille. Alex enchaîne les virages et me dit qu’il en est à plus de 3000 sauts à son actif. Moi, je profite des derniers instants en l’air, je regarde partout, la plaine niortaise à perte de vue. Après environ 6 minutes de descente sous voile, la zone d’atterrissage se profile. Je lève les jambes et commence à marcher. Nous voilà de retour sur le plancher des vaches ! On se détache et Alex récupère sa voile puis on retourne au hangar. Je le remercie et commence à me refaire la descente dans la tête. Tout est allé tellement vite, j’y retournerai bien, là, tout de suite !

Si vous avez plus de 15 ans et que vous voulez découvrir le saut en parachute en tandem, n’hésitez pas à contacter la joyeuse bande de Démenciel Parachutisme. Ils se feront un plaisir de vous accueillir et de vous faire partager les sensations du parachutisme. Il est également possible de profiter de l’expérience des moniteurs pour pratiquer le saut en autonomie. Vraiment démentiel ! 

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Français
  • English