Version imprimable

Current Size: 100%

Des idées de recettes par Amandine Geers à l’approche des fêtes de fin d’année

Famille Amandine Geers - auteure culinaire Par Amandine Geers - auteure culinaire, le 20 décembre 2019

Les fêtes de fin d’année approchent et avec eux les promesses de rassemblement familial, des attentions portées à l’autre et… de bonne chair. La table, ce lieu convivial où l’on se régale aussi bien de conversations que de saveurs, est aussi un lieu puissant pour transmettre des valeurs d’écologie au sens large et d’écologie humaine en particulier.

Le menu, sans renoncer radicalement aux traditions, peut se végétaliser et innover par petites touches ou plus largement. Des valeurs de simplicité peuvent trouver leur place sans pour autant décevoir ni les papilles ni les hôtes. Des cuissons douces et assaisonnements légers mettront en valeur les ingrédients sans les dénaturer.

La priorité sera donnée à la qualité des produits et à leur origine. Faisons donc appel aux produits artisanaux locaux, concentrons nous sur les produits que nous offre la saison, misons sur le vivant.

C’est la pleine saison des courges, panais, céleri rave, carottes, blettes, épinards, fenouil… et aux rayons des fruits, les pommes bien sûr, mais aussi les poires, les kakis, les grenades, les kiwis sont tous produits dans notre région, parfois même dans vos jardins…
Profitez des poissonniers et écaillers des marchés pour vous conseiller sur les pêches locales ou essayez la truite d’élevage deux-sévrienne pour changer du saumon fumé.

La décoration naturelle de votre table à l’aide de branchages, feuillages ou pommes de pin glanés directement dans la nature et de bougies parfumées apporteront une ambiance à la fois décontractée et rassurante propice à la joie et la détente. Gardons à l’esprit que nous nous réunissons afin de célébrer la famille et que le plus important reste de partager ce moment dans la bonne humeur. Donc, n’accumulons pas de pression et organisons nous ensemble : le partage peut commencer déjà au moment de la préparation du repas.

Voici quelques idées de recettes pour vous inspirer :

  • Salade de laitue de mer aux coques
  • Makis de truite fumée et graines germées de roquette
  • Ceviche de mulet aux agrumes
  • Velouté de panais au sarrasin et pecorino
  • Velouté de pommes et potimarron déglacés au cidre
  • Œuf cocotte aux œufs de truite
  • Soufflé de céleri au maceron
  • Parmentier de panais aux shiitakes et aux noisettes
  • Légumes racines et châtaignes rôtis
  • Œuf en neige à la lavande
  • Crèmes à la rose.

Ces recettes sont à retrouver dans les livres d’Amandine Geers et Olivier Degorce (Editions « Terre Vivante ») :

  • Ma pharmacie, c’est ma cuisine
  • Je mange paléo (ou presque !)
  • Pommes, mes meilleures recettes.

Salade de laitue de mer aux coques

Saison : la saison de ramassage des coques d’écoule de septembre à mars
Temps de préparation : 25 minutes
Temps de cuisson : 3 minutes.

Pour 4 personnes :

  • 200 gr. de laitue de mer fraîche (en barquette)
  • Le cœur d’une laitue
  • 30 coques
  • ½ oignon blanc
  • 1 bouquet de persil plat
  • Le jus d’un demi-citron
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre.
  1. Rincez soigneusement la laitue de mer. Triez-la, puis hachez-la grossièrement. Rincez et hachez le persil. Épluchez, dégermez, puis émincez l’oignon finement.
  2. Mélangez le tout dans un bol. Ajoutez le jus de citron et le vinaigre de cidre.
  3. Laissez mariner pendant le reste de la préparation.
  4. Lavez les feuilles du cœur de laitue et conservez-les intactes.
  5. Rincez soigneusement les coques. Faites-les ouvrir sur feu vif dans une casserole bien chaude pendant 3 minutes environ, à couvert. Réservez, laissez refroidir avant de sortir les coques de leurs coquilles.
  6. Présentez la laitue de mer dans les feuilles de laitue et ajoutez les coques par-dessus.
  7. Servez à l’apéritif ou en entrée.

Zoom sur… la laitue de mer

Algue verte, elle ressemble beaucoup à une jeune laitue. Endémique sur les côtes de l’océan Atlantique, la laitue de mer peut être récoltée sur les côtes bretonnes.
Bonne source de vitamines et minéraux, elle apporte également des acides gras polyinsaturés des séries oméga-3 et oméga-6, dans des proportions très favorables. Elle est très riche en calcium, vitamines A et C, fer et magnésium.

Cette recette est extraite du livre « Je mange paléo (ou presque !) » d’Amandine Geers et Olivier Degorce (Editions « Terre Vivante »).

Je propose également des ateliers de cuisine mensuels à Niort. Cliquez ici pour tous renseignements.

Crédit photos : Olivier Degorce

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

  • Français
  • English
  • Nederlands
  • Deutsch
  • Español