Version imprimable

Current Size: 100%

Road-trip en moto dans le Marais Poitevin : jour 1

Expérience Jennifer - conseillère en séjours Par Jennifer - conseillère en séjours, le 21 septembre 2018

Voici encore de très belles journées qui pointent le bout de leur nez en cette fin septembre et je décide d’embarquer mes amis sur un petit périple de deux jours dans le Marais Poitevin.

L’objectif : leur faire découvrir notre belle région sur une journée et demie en parcourant les routes de notre marais mouillé.
Nos montures : deux cylindrées de 1100 cm3 type scrambler de chez BMW.
Notre objectif : sillonner le marais en long, en large et en travers sans perdre une seconde et en dévorant le bitume.

Cette semaine, je vous propose de vous faire partager notre première journée à La Garette et à Coulon.

Nous profitons donc de notre engouement collectif et de notre bonne humeur pour découvrir le village de La Garette, village-rue où les habitations maraîchines donnent sur la rue et sur l’eau. Le calme règne ici, les gens sont gentils, apaisants et souriants. Nos montures sont rangées à l’ombre des arbres, à proximité de la terrasse du Chantilly. Nous partons d’un pas assuré vers l’embarcadère des Frênes où Viviane, la patronne des lieux, nous accueille chaleureusement. Le pique-nique sur le dos, nous profitons de ce petit coin de paradis pour déjeuner à l’ombre des frênes-têtards sur l’aire de pique-nique qu’elle propose gentiment à sa clientèle ; l’occasion pour nous de grignoter un petit morceau et de découvrir nos saveurs régionales : Tête de Mule, farci poitevin, terrine de ragondin et tourteau fromager. Notre table est bien remplie de bons produits de notre terroir. Il nous faut prendre des forces, car, derrière ce repas gargantuesque, trois heures de rames nous attendent !
Notre batelier nous indique notre point de départ, nous fournit notre plan et nous voici parti pour trois heures de rêverie et de coupure totale avec la civilisation. Nous parcourons bief, rigoles et conches dans un calme absolu. Seul le bruit des oiseaux et du vent agitant les feuilles des frênes-têtards et des peupliers nous rappelle que nous ne sommes pas complètement seuls. Et quel plaisir de découvrir cet endroit si particulier, mais, en même temps, si authentique grâce à cette population qui a su préserver ces lieux depuis de nombreuses années.
Nous terminons notre balade en barque conquis. Conquise, je l’étais déjà, mais mes amis le sont tout autant et ça c’est une première victoire !

Notre journée prendra fin à Coulon sur les quais à déguster une petite glace bien méritée. Chacun rentrant de son côté, le lendemain, nous allons rester plus « terre à terre » et une rude journée nous attend.

La suite à Arçais et le Sud-Vendée dans notre prochain article !

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Tags HTML autorisés : <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
  • Français
  • English