Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Granzay-Gript

Granzay, cité pour la première fois en 1218, était en grande partie planté en vignes avant l’apparition du phylloxera. Sa seigneurie relevait de la châtellenie de Frontenay. Mentionné dans le censif de Chizé en 1250, Gript est en 1716 un bourg de 4 ou 5 rustiques auberges accueillant les voyageurs de passage sur la gd’route. Les deux communes fusionnent en 1972. 10 ans après, est construit un cadran solaire, le seul exemple de réalisation gnomonique entreprise à une échelle aussi importante pour la période contemporaine (170 tonnes, 17,30 m. de développement au sol et 5,25 m. de haut). Sa situation permet de faire une lecture directe de l’ombre projetée. Grâce à sa taille imposante, une simple visée le long des aiguilles aide à localiser l’étoile polaire.

A voir, à faire

Eglise Saint-Vaize à Granzay-GriptL’église Saint-Vaize : Réparée après les guerres de Religion, mais trop délabrée, elle est abandonnée en 1750. Un nouveau sanctuaire est béni en 1771. A 3 km de Granzay, l’ancien prieuré Saint-Martin de Jules, situé dans un hameau habité dès l’époque antique, était un lieu de pèlerinage qui avait le pouvoir de guérir les enfants et des incontinences d’urine la nuit.

L’église Saint-Aubin : Elle aurait été bâtie sur la limite des diocèses de Saintes et de Poitiers (porte située en Saintonge et autel en Poitou). En ruines, elle est rattachée à celle de Saint-Nicolas en 1709. Saccagée à la Révolution, elle est réunie à celle de Granzay.

Autres curiosités : Le château de Griffier (construction néoclassique du XXème siècle située au centre d’un bâtiment du XVème siècle), le four à pain, le cadran solaire, les sentiers de découverte.

Crédits photos : Mairie de Granzay-Gript

Localisation

France
46° 13' 23.1204" N, 0° 29' 27.4344" W
  • Français
  • English
  • Nederlands
  • Deutsch
  • Español