Version imprimableSend by email

Current Size: 100%

Amuré

Amuré célèbre la nature depuis 1996. Chaque année, fin novembre, elle organise la Fête du Frêne têtard. Un de ses feuillus maraîchins est d’ailleurs classé arbre remarquable des Deux-Sèvres. En 2001, le Ministère du Développement durable et de l’Aménagement du territoire remet un prix à la commune pour la récompenser de son implication à revaloriser ses paysages par la plantation de milliers de frênes têtards et de haies bocagères, le curage des conches et des fossés et la pose d’une signalétique touristique. Cette volonté d’excellence environnementale se traduit aussi dans l’écohabitat comme le témoigne le gîte communal 3 épis agréé Bébé confort et installé dans une ancienne maison du marais mouillé avec son mobilier d’époque et sa chaudière à plaquettes de bois déchiqueté.

Curiosités à voir :

  • L’église Notre-Dame du XIIème et XIIIème siècles
    rebâtie en partie au XIXème siècle
  • Les deux mégalithes magiques du nouveau cimetière
  • La croix hosannière du XVème siècle (Monument historique) 
    et les tombes des XVIIIème et XIXème siècles du cimetière ancien
  • Le logis de Chantoiseau (privé)
  • Le port Goron
  • Les fermes et les maisons maraîchines
  • Les lavoirs
  • L’ancienne tourbière de La Gorre
  • L'aire botanique de la mare pédagogique
  • Le frêne classé

L’église d’Amuré

Datant du XIIème et XIIIème siècles, l’édifice, reconstruit en partie au XIXème siècle, est restauré en 2005. Il accueille une exposition de photos remémorant la vie du village autrefois. Son cimetière ancien renferme des tombes du XVIIIème et XIXème siècles en forme de sarcophage et une croix hosannière du XVème siècle classée en 1889.

La croix hosannière classée Monument historique

Une croix hosannière du XVème siècle, classée en 1889, et des tombes du XVIIIème et XIXème siècles en forme de sarcophage sont visibles dans le cimetière ancien qui est adjacent à l’église paroissiale. A quoi servait une croix hosannière ? Le dimanche précédant Pâques, le prêtre lisait l’Evangile célébrant l’entrée de Jésus à Jérusalem. L’assistance défilait en chantant l’Hosanna et déposait des rameaux sur le pupitre placé à l’ouest.

Deux mégalithes vieux de 60 millions d'années

Le nouveau cimetière est aménagé dans les années 50 autour de deux mégalithes vieux de 60 millions d’années. La tradition raconte que toute construction est impossible dans leur périmètre. Tout ouvrage réalisé la veille disparaît le matin même ! Alors, découragé, un des maçons lance son marteau bien loin en lui disant : Va t’en chercher la place où nous pourrons travailler. L’outil s’arrête à l’emplacement où sera élevé l’église.

Localisation

France
46° 15' 55.098" N, 0° 37' 39.5868" W
  • Français
  • English