Retour Retour
BESSINES

Aux portes du Marais poitevin à Bessines

Aux portes du Marais poitevin, découvrez le village maraîchin de Bessines !

BESSINES

Pédestre

Jaune

Nature (faune, flore)

Aux frontières du Poitou Historique, à la limite du Marais Poitevin, vous allez découvrir les hauteurs de Bessines et les abords de l’Aunis. Sur le rond-point de la grange, observer et admirer l’Angélique : fée des marais. Plante emblématique du Marais Poitevin.

Bonne randonnée et n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul à emprunter les sentiers que vous allez parcourir. Nous vous invitons donc à respecter la nature : évitez de cueillir les fleurs et les plantes, ne laissez aucun détritus derrière vous, respectez les lieux habités, restez sur les sentiers, maintenez les chiens en laisse.

Aux portes du Marais poitevin à Bessines

Distance : 8,0 km

Étape 1 : Bessines

Village développé autour de l'ancien domaine de Bassinius, riche propriétaire terrien gallo-romain, Bessines se situe à la croisée de l’Aunis et du Poitou. Bordée par le bief Jaron et la Vieille Sèvre, cette commune rurale se niche sur le flanc d’un coteau qui dominait l’ancien Golfe des Pictons. Son marais est classé en Biotope et Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique. Le village suburbain est une des rares communes deux-sévriennes où est cultivée l'angélique, la plante emblématique de Niort et du Marais Poitevin. D'ailleurs, elle est mise à l'honneur en mai lors de la Fête de l'Angélique.

Étape 2 : Port communal de Bessines

Autrefois couverte de vigne, la partie méridionale et la plus élevée de Bessines appartenait à l’Aunis, et au nord, sa partie basse, marécageuse, au Poitou. Un parking, à l’entrée du “port communal” de Bessines autrefois cœur de la vie villageoise, s’étire au pied d’un coteau calcaire. Vous pouvez remarquer cet alignement caractéristique de frênes têtards et de peupliers.

Étape 3 : Église Saint-Caprais

L’église Saint-Caprais est ici sur les hauteurs, ainsi que le presbytère qui est privé. Située un peu en dehors du bourg, l’église de Bessines, édifice roman du XIe siècle, appartenait à l’abbaye de Saint Liguaire. Les moines du Prieuré jouissaient de tous les revenus seigneuriaux dus par les habitants et même des dîmes prélevées sur les agneaux et la laine. Avant la Révolution, l’église servait de “maison commune”. De ce temps-là, la sonnerie de la cloche annonçait la réunion de l’assemblée et à l’issue de la messe paroissiale, les principales décisions concernant la commune y étaient prises.

Étape 4 : Boudrie neuve

Donnant sur le parvis de l’église cette petite bâtisse appelée la “Boudrie neuve” était après la Révolution le local ou se tenait d’importantes assemblées à la sortie de l’église. Lors de ces réunions, il était annoncé aux habitants les ordonnances royales la proclamation des victoires, des traités de paix et autres naissances et mariages.

Étape 5 : Les arbres têtards

Les arbres têtards sont le résultat d’une technique répandue de taille et d’exploitation de l’arbre. En effet, ces arbres subissent régulièrement un étêtage. Les tailles régulières provoquent un renflement au sommet du tronc, cela leur donne une forme bien particulière. Les espèces d’arbres qui peuvent l’être sont les saules, peupliers, frênes, chênes ou tilleuls. Les espèces à bois dur, tel le frêne ou le chêne se situent sur le bord des routes. Celles à bois tendres, sont dans les zones humides généralement. Elles contribuent à la régulation hydraulique et délimitent les parcelles herbagères.

Étape 6 : Le logis de la Pierre Levée

Le logis de la Pierre Levée, du nom latin “Petra longa” pierre soulevée, désignait un lieu voisin d’un dolmen, éventuellement d’un menhir. Depuis le XVe siècle plusieurs familles nobles se sont succédés dans ce logis. Puis en 1921 ce fut la maison natale de Jean Richard, c’était le comédien qui incarna notamment le commissaire Maigret dans 92 épisodes, il était passionné par le cirque, il rachète PINDER et reçoit en 1980 le grand prix national du cirque.

Étape 7 : Pigeonnier du pruneau

Propriété privée : Sur la hauteur en vous retournant vers le marais vous pourrez peut-être apercevoir le pigeonnier du pruneau qui est aujourd'hui en mauvais état. Ancienne tour carré porche pigeonnier en partie détruite, la face de ce pigeonnier est ornée au dessus du porche d’un écusson sur lequel est inscrit une devise en latin “veritas omnia vincit” (la vérité triomphe de tout) et une date 1631.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu