Retour Retour
ECHIRE

Echiré : patrimoine industriel et gastronomique

Découvrez la commune d'Echiré et sa spécialité culinaire : le beurre !

ECHIRE

Pédestre

Culturel, Historique

La commune tire peut-être son nom de Scauriacum, domaine du gallo-romain Scaurius. Située entre le bocage gâtinais et la plaine niortaise, elle est sculptée par la vallée et les 18 kilomètres de méandres de la Sèvre Niortaise régulés par 8 chaussées et compte 45 domaines et 7 moulins en 1716. Installée en 1894 dans un ancien moulin à farine, la Laiterie Coopérative d’Echiré est aujourd’hui le leader sur le marché du beurre de qualité. Au goût de noisette, son beurre Charentes-Poitou labellisé AOC est servi à l’Elysée depuis René Coty (1956), à Buckingham Palace et à la Principauté de Monaco et le chef poitevin Joël Robuchon l’utilise dans sa fameuse purée. L’entreprise reçoit en 2003 le prix du meilleur exportateur français attribué par la Chambre de commerce de Londres.

-> Itinéraire non balisé

Echiré : patrimoine industriel et gastronomique

Distance : 3,3 km

Étape 1 : Départ

Profitez bien de votre balade pour découvrir la commune d'Echiré. Si vous ne l'avez pas encore fait, n'hésitez pas à visiter le château du Coudray Salbart qui se trouve à 30 min à pied ou à 5 min en voiture.
Le château de Mursay est à 1h à pied et 7 min en voiture.
Bonne balade !

Étape 2 : Ernest Pérochon

En 1920, cet instituteur rural reçoit le prix Goncourt pour son roman Nêne. Ernest Pérochon décide alors de quitter l’enseignement et s’installe définitivement à Niort (25 avenue de Limoges) et produit vingt-cinq romans, dont sept livres de lecture pour enfants, traduits en dix langues dont le serbe et le japonais !
En 2016-2017, le réalisateur Xavier Beauvois, prix du jury à Cannes pour Des hommes et des dieux, tourne son 7ème film adapté des Gardiennes, roman de l'écrivain paru en 1924 et qui narre le rôle des femmes dans les campagnes durant la Première Guerre mondiale.

Étape 3 : Lavoir de bord de Sèvre

En vous écartant un peu du chemin de randonnée, nous pouvons voir une pente qui était entièrement pavée et entourée par un muret, un mur et le pont.

Étape 4 : Monument aux morts

C'est un monument aux morts dédié aux soldats tombés pendant la Première Guerre mondiale (14-18) et la Seconde Guerre mondiale (39-45), ainsi que la guerre d'Indochine de 1946 à 1954. On retrouve des éléments de décors assez communs aux monuments aux morts, avec la palme, la croix de guerre sur un obélisque reposant sur un pilier en pierre.

Étape 5 : Église Notre-Dame

Au XVème siècle, l’édifice est reconstruit et agrandit. Son abside primitive est remplacée par un chevet droit et sa nef du XIème siècle est couverte de voûtes sur croisée d’ogives. Il est rénové en 1866 et rebâti après 1870. Seuls sont conservés la coupole octogonale sur trompes du carré du transept, les piliers aux chapiteaux romans et une fenêtre méridionale ébrasée en gradins. L’église est consacrée en 1879 par l’évêque de Poitiers accompagné de 60 prêtres. Puis, le monument est restauré de 2011 à 2012.

Étape 6 : Laiterie coopérative

La laiterie est fondée en 1891 par M. Dresnay et elle devient coopérative sous l'impulsion de M. Delphin Sagot ( président fondateur et maire) en 1894. Le beurre qui est fabriqué dans cette laiterie est utilisé sur de prestigieuses tables partout dans le monde. Pour obtenir ce beurre il faut utiliser une baratte tonneau en teck et compter 22 litres de lait pour faire un kilo de beurre.
N'hésitez pas à rentrer, une boutique propose à la vente les produits issus de la laiterie !

Étape 7 : Buste de Delphin Sagot

Delphin Sagot ( 1843-1907) est le président fondateur de la coopérative. Les coopératives étaient particulièrement intéressantes pour les éleveurs, leur permettant de mutualiser leurs efforts et de vendre leur lait.

Étape 8 : Place du Général Spillmann

Le général Georges-Joseph-Roger-André Spillmann, né en 1899 à Saint-Lunaire, décédé en 1980 à Niort, était un militaire et écrivain français.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu