Retour Retour
MAUZE-SUR-LE-MIGNON

Circuit cyclable 8 – Mauzé-sur-le-Mignon et ses environs

MAUZE-SUR-LE-MIGNON

Vélo

Vert

Culturel

Tous les circuits cyclables des Deux-Sèvres du Marais poitevin ont le même balisage. Sur ces balises (madrier bois avec une plaque turquoise), sont indiqués les numéros des circuits en noir. Ici, suivre le Numéro 8. Les circuits sont balisés dans les 2 sens, il n'y a pas de point de départ spécifique, vous pouvez démarrer votre balade où bon vous semble. Attention, les petits chemins peuvent être empruntés par des véhicules motorisés.

Consignes de sécurité - Le port du casque est vivement conseillé. Je roule à droite. Je respecte le code de la route. Je vérifie l’état de mon vélo (freins et éclairage). Je reste sur les sentiers balisés. Je respecte le marais, site sensible et classé.

Circuit cyclable 8 – Mauzé-sur-le-Mignon et ses environs

Distance : 21,7 km

Étape 1 : Port de Mauzé-sur-le-Mignon

Avant de commencer, vous pouvez vous rendre au mignon petit port. Le seigneur de Mauzé "fait trancher des terres" en 1315 pour créer un port. En 1714, l’ingénieur du roi Claude Masse visite le port de Chaban et de Mauzé qui est menacé de ruine. Un projet de canal est examiné en 1808 par Napoléon 1er. De 1843 à 45, le canal du Mignon est aménagé de l’écluse de Bazoin jusqu’au port de Gueux (près de Sazay), puis prolongé de 1880 à 83 jusqu’à Mauzé pour relier la commune à la mer par la Sèvre Niortaise et permettre le transport par gabare de marchandises. Rapidement concurrencé par le rail, puis la route, le plus grand port de la Venise Verte est bientôt abandonné. En 1996, il est réhabilité dans le cadre des Grands Travaux du Marais poitevin, mais demeure inaccessible aux bateaux puisque le canal est actuellement navigable de Bazoin jusqu’à un peu en amont de La Grève-s.-le-Mignon.

Étape 2 : Le champ de foire et son kiosque à musique

Le kiosque à musique est situé au centre du champ de foire. Dépourvu de couverture, d’éclairage et d’acoustique, il est réhabilité grâce à cinq conseillers municipaux, tous membres de l’Harmonie. Son inauguration a lieu en 1928, lors de la célébration du centenaire de l’arrivée à Tombouctou de René Caillié, l’enfant du pays. Pour la petite histoire, la société musicale de Mauzé est créée avant 1870 par le curé de la paroisse, puis disloquée peu de temps après. En 1877, est fondée l’Harmonie.

Étape 3 : Église Saint-Pierre

L’église est érigée vers 1080 dans le style roman poitevin. Des quatre prieurés et églises de Mauzé dévastés pendant les guerres de Religion, seule l’église Saint-Pierre a résisté au temps.

Étape 4 : Chemin des jardins du roi

Chemin qui longeait autrefois la pépinière royale « les jardins du roi ». Il suit le tracé des douves de l’ancien château. Les murs de pierres enferment des jardins privés.

Étape 5 : Monument René Caillié

Ce fils de bagnard, explorateur dans l’âme et ethnologue avant l’heure, vit pendant un an avec les Braknas (tribus mauresques du Sénégal), puis parcourt le Fouta-Djalon (massif montagneux de Guinée). Le 20 avril 1827, caché sous des sacs au fond d’une pirogue, il atteint Tombouctou (Mali) et devient le premier voyageur européen à y revenir vivant. Son buste en bronze est érigé dans sa ville natale en 1842, une BD intitulée René Caillié ou le triomphe de la volonté est éditée en 1942, puis un monument à sa gloire est inauguré en 1949. Les Fêtes René Caillié le célèbrent en grandes pompes encore aujourd'hui.

Étape 6 : Le pont du Dauphin

Avez-vous remarqué dans le mur une borne milliaire qui jalonnait la route royale tous les 2 km environ ?

Étape 7 : Buste en bronze de René Caillié

Ce buste est inauguré en 1842, quatre ans après la mort du plus illustre des enfants de Mauzé. Derrière les murs, le château construit vers le Xè s., reconstruit à grands frais vers 1225 par Hugues de Lusignan.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu