Retour Retour
NIORT

Niort, ville par nature

Plus de 47 km pour composer votre itinéraire à vélo selon votre envie !

NIORT

VTT

Culturel, Historique, Nature (faune, flore), Religieux

Traversez Niort et ses nombreux quartiers à la découverte de son patrimoine culturel, naturel et religieux. Cette belle boucle de 47 km vous emmène aux 4 points cardinaux de la ville et vous fait traverser des lieux d'exception à l'architecture incroyable, vous fait longer la Sèvre Niortaise à travers la flore verdoyante du Marais Poitevin.

Bonne randonnée et n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul à emprunter les sentiers que vous allez parcourir. Nous vous invitons donc à respecter la nature : évitez de cueillir les fleurs et les plantes, ne laissez aucun détritus derrière vous, respectez les lieux habités, restez sur les sentiers, maintenez les chiens en laisse.

-> Itinéraire non balisé

Niort, ville par nature

Distance : 47,0 km

Étape 1 : Le Donjon

Au bord de la Sèvre Niortaise, se dresse un des plus beaux ensembles de donjons jumeaux romans de France et le 1er édifice de Niort classé Monument historique. Il formait le réduit central d’un vaste château en forme de quadrilatère long de 700 m. C’est le roi d'Angleterre, Henri II Plantagenêt, qui, voulant mettre en état de défense les domaines que sa femme, Aliénor d’Aquitaine lui apporte par son mariage, décide de faire reconstruire, à la fin du XIIè s., une forteresse inexpugnable.

Étape 2 : Église Notre-Dame

Construite de 1491 à 1534 dans le style gothique flamboyant sur une ancienne chapelle romane, l’église Notre-Dame est remaniée et restaurée au XVIIème, XVIIIème et XIXème siècle. Classé Monument historique, son portail Nord comprend des éléments décoratifs appartenant au gothique finissant et à la Renaissance. L’église Notre-Dame est le monument le plus haut du département. La flèche de son clocher culmine à 75 mètres de haut !

Étape 3 : Église Saint-Florent

Cette église du XIème-XIIème siècle est élevée au bord du chemin de Saint-Jacques de Compostelle menant à Saint-Jean-d''Angély. Sa haute façade quasiment aveugle est percée d’une porte en plein-cintre et est surmontée d’un clocher-peigne à deux baies. Remarquez le réemploi dans sa maçonnerie de quatre sculptures préromanes en forme de cadre. S’agit-il de la représentation de la vie de l’homme ou de celle de Saint Florent et de deux figurations de l’Annonciation et de la Visitation ? Saint Florent, soldat romain converti et ordonné prêtre par Saint Martin, vit en ermite dans une grotte, près de la Loire. D’après la légende, il rend la vue aux aveugles, guérit les infirmes et délivre les démoniaques. Il meurt à l’âge canonique de 123 ans à la fin du IVème siècle.

Étape 4 : Église Saint-Hilaire

Cette église du XIXème siècle de style néoroman byzantin, financée en partie par l'empereur Napoléon III et signée Pierre-Théophile Segrétain, premier architecte départemental des Deux-Sèvres, porte le patronyme de l'évangélisateur du Poitou, premier évêque de Poitiers au IVème siècle, Docteur de l’Eglise qui a donné son nom à 85 communes françaises dont Saint-Hilaire-la-Palud, village et capitale du "Marais sauvage" dans le Marais poitevin.

Étape 5 : Église Saint-Maixent, quartier Souché

L’édifice roman est ravagé par les protestants, restauré partiellement au XVIIème siècle et agrandi au XVIIIème siècle. La statue du clocher représente saint Maixent logé dans une niche à dais néogothique et foulant la fée serpente Mélusine.

Étape 6 : Les jardins de la Brèche

2ème cœur de Niort et haut lieu marchand au XVIIIème siècle, la Brèche accueillit jusqu’au XXème siècle les grandes foires agricoles et industrielles de la région. Elle retrouve aujourd’hui une nouvelle jeunesse. Vaste espace végétalisé au cœur de la ville, elle est devenue le lieu de promenade et de rendez-vous préféré des familles et des plus jeunes. Profitez de son immense esplanade pour une pause gustative et de plaisir. Les terrasses des bars et des restaurants, à l’abri des platanes centenaires, vous permettront d’apprécier les déambulations musicales et autres spectacles culturels qui animent le centre historique et renforcent le lien entre la place de la Brèche et les bords de la Sèvre Niortaise. Vivez ce nouvel espace au cœur de la ville !

Étape 7 : Le Pilori

Hôtel de ville de Niort jusqu’à la Révolution, le Pilori est aujourd’hui un lieu d’expositions temporaires. Dans le style renaissance, sa décoration est empruntée au château d’Azay-le-Rideau. Depuis mai 2009, il est donné carte blanche à un artiste invité chaque mois. La municipalité encourage ainsi vivement la curiosité à l’égard de la création contemporaine locale. L’entrée est gratuite.

Étape 8 : La Maison de la Vierge

Cette maison à colombages du XVè-XVIè s., inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, est l’ancienne auberge du Dauphin, nom donné en souvenir du séjour dans le secteur du Dauphin pendant la Praguerie, mouvement de révolte des seigneurs fomenté par le fils de Charles VII en 1440. Du XVIIè au XVIIIè s., elle est un relais de la poste aux chevaux, une boutique de curiosités au XIXè s., un café-épicerie, puis le lieu de réunion de la Jeune Chambre Economique au XXè s. Elle est depuis 2009 la propriété du guitariste Olivier Savariau et de l'artiste-peintre Delphine Drapier. Sa dénomination actuelle lui vient de la Vierge à l’enfant sculptée au XIXè s. dans une niche à dais par le Niortais Henri Jacquelin.

Étape 9 : Quai de la Regratterie

Aujourd'hui, le quai a été rénové tout en conservant le plan d'origine. Il est devenu un lieu de promenade passant du Jardin des Plantes à la Source du Vivier.

Étape 10 : Église Sainte-Pezenne

Elle est la plus ancienne église de Niort. L’édifice primitif, bâti à l'emplacement d'un temple païen dédié à Thor, est reconstruit de la fin du XIème siècle au début du XIIème siècle, remanié du XVème siècle au XXème siècle, puis inscrit en 2003. A l’époque des invasions normandes (IXème-Xème siècle), la moniale Pezenne fuit jusqu'en Aquitaine son Espagne natale où règne des persécutions. Après avoir longtemps marché avec ses compagnes Macrine et Colombe, elle meurt d’épuisement sur un coteau dominant la Sèvre Niortaise. Des guérisons miraculeuses autour de son tombeau sont à l’origine d’un pèlerinage très fréquenté. En 1147, à l’occasion de la seconde croisade, Aliénor d’Aquitaine fait don de la dépouille au comte de Vermandois qui l’emmène dans le nord de la France, à Saint-Quentin. La ville est prise en 1557 par l’armée de Philippe II d’Espagne.

Étape 11 : Le Moulin d'Âne

Le moulin d'Âne se situe Rue du Moulin d'Âne à l'entrée du Pont de Surimeau, reliant le quartier de Sainte Pezenne à celui de Surimeau.

Étape 12 : La Roussille

Est un lieu-dit du Marais poitevin, connu pour son écluse, sa chaussée, son moulin et son auberge. Une des premières écluses à sas de France et la plus importante des écluses de Niort à Marans.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu